Dans cet accord, il semblerait que Modis a choisi un nouveau « statut » et de nouvelles responsabilités sociétales: elle étend sa responsabilité à l’ensemble des collaborateurs et plus seulement de ses propres salariés. Bien évidement, il faut comprendre « salarié » quand il est écrit « collaborateur ».

On vous laisse le soin de découvrir cet accord par vous même, que nous avons pris le soin d’anonymiser, si vous avez des questions n’hésitez pas dans les commentaires.

accord égalité pro QVT, un accord avec peu d’ambitions

Les coûts associés sont quasiment tous des frais « groupe » :
– 2 ETP mutualisé sur le e learning, 30k€ (en + des 2 ETP ? rien n’est moins sûr…) sur du e learning,
– 6k€ mutualisé sur le groupe au niveau de l’Université interne,
– 11k€ pour la mise en place du e learning,
– des engagements financiers déjà prévu par le groupe (point 2.5),

ce que Modis ne fait pas plus que la loi:
– article 1.1.5 congé paternité (https://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/droit-du-travail/la-duree-du-conge-paternite)

ce que Modis fait de plus que la loi:
– article 1.1.3: assouplissement des horaires pour raison de grossesse, (20 mn par jour à partir de 3 mois de grossesse)
– article 1.1.8: enfant de moins de 18 ans à la place de 16 ans dans la loi (j’ai pas vérifié la convention syntec), … certainement une erreur de Modis
– article 1.1.8 la loi prévoit 5 jours de congés non rémunérés si le salarié a au moins 3 enfants au lieu de 3 jours de congés rémunérés proposés par l’accord
–> techniquement le salarié aura droit aux 5 jours mais seulement 3 ou 4 seront rémunérés.

A côté de ça,

conséquence: on est puni, on ne pourra pas assister à la commission de suivi de cet accord.

accord sur les moyens syndicaux

Suite à un premier déménagement de la Tour Ciel, notre local a été transféré dans un des anciens locaux du CE Modis.

Suite à un deuxième déménagement de ce local de Bellini, nous avons été envoyé à 2 pas de là, la direction n’ayant pas de place pour nous acceuillir à proximité du batiment « Coeur Défense ».

ce que nous demandions:

  • la possibilité de communiquer avec les salariés sur la boite professionnelle, en particuliers quand ils viennent de rentrer dans l’entreprise ne nous est toujours pas accordé.
  • une ligne téléphonique fixe (via une box adsl) et un accès à internet via une box (filaire) pour notament épargner les personnes électrosensibles et avoir la garantie d’une connexion à internet dans notre local (cela n’a pas été toujours le cas ces dernières années).

ce qui a été obtenu par rapport à l’accord précédent:

  • une enveloppe de 11500€ pour les organisations syndicales qui renonce à leur droit d’avoir un local, légalement fourni par modis
  • un accès internet, sans précision sur le téléphone fixe, à notre plus grand désarroi

en lien l‘accord sur les moyens syndicaux

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.